La méfiance domine entre l'université et l'entreprise

le
0
Contrairement aux élèves issus des écoles de commerces, les étudiants d'université sont moins à l'aise en entreprise.

«Trop souvent, des étudiants d'université assez brillants s'avèrent inadaptés sur le marché du travail», témoigne Michel Meunier, qui dirige Vigimark, une PME spécialisée dans la sûreté aéroportuaire. «Ils sont plutôt forts en théorie mais beaucoup moins dans la pratique», continue celui qui préside aussi le Centre des jeunes dirigeants d'entreprise. Difficulté à manier certains logiciels complexes face à leurs collègues issus d'écoles de commerce qui jonglent avec, les diplômés d'université sont «souvent mal à l'aise en entretien», juge Yseulys Costes, PDG de 1000mercis, une société de publicité et de marketing.

Mais leur principal défaut, c'est qu'ils n'ont parfois jamais mis les pieds dans une entreprise. Ils n'en connaissent pas les codes. «Dans le meilleur des cas, un étudiant de licence fait un seul stage de six mois. Ce n'est pas suffisant», assure Mailys Brandon, chargée d'études à l'Institut Montaigne, qui a publié un rapport de «15 pro

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant