La Mecque: populaire au hajj, le "selfie" irrite les conservateurs

le
1
La Mecque: populaire au hajj, le "selfie" irrite les conservateurs
La Mecque: populaire au hajj, le "selfie" irrite les conservateurs

La folie des "selfies" a saisi cette année les pèlerins à La Mecque, qui se prennent en photo devant les sites les plus sacrés de l'islam, au risque d'irriter les religieux tenants de la tradition.Youssef Ali lève un bras devant lui, étreint son père et tous deux sourient à l'appareil photo devant les stèles de lapidation de Satan.Un peu plus loin, Ali Mohammed Ali, 24 ans, prend un selfie devant la pancarte verte sur laquelle est écrit "la Grande Jamarah", l'une des trois stèles du site de Mina, à quelques kilomètres de La Mecque."Comme c'est mon premier hajj, il est important d'enregistrer ce qui se passe autour de moi", explique ce Koweïtien barbu et vêtu d'une façon décontractée, avec pantalon de survêtement et paire de sandales."Partout où je vais, je prends des photos, surtout depuis qu'il existe ces petites caméras qui permettent les vues panoramiques", ajoute-t-il, tout sourire. Malgré ses 65 ans, le père d'Ali ne voit pas de mal à prendre des clichés de soi-même. Car, selon lui, "ceux qui prennent ces photos immortalisent un évènement rare, une expérience unique dans la vie d'un musulman".Du Tawaf, la circonvolution autour de la Kaaba, monument cubique au milieu de la Grande mosquée vers lequel les musulmans s'orientent pour prier, au Mont Arafat, lieu de prière et d'invocation, toutes les étapes du rituel sont ainsi immortalisées par les centaines de milliers de pèlerins venus cette année à La Mecque.Cela fait du hajj, le plus grand rassemblement annuel musulman qui s'achève mardi, l'un des évènements les plus diffusés sur les réseaux sociaux. - #Hajjselfie - Deux femmes en abaya, ample robe noire couvrant tout le corps, s'apprêtent elles aussi à effectuer le rituel de lapidation au lendemain de la célébration de l'Aïd al-Adha, la fête du sacrifice. Mais, avant, elles s'arrêtent brièvement pour un rapide autoportrait."Ma fille et moi, nous prenons des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo le dimanche 5 oct 2014 à 19:06

    Et alors ? Quel est l'intérêt de ce reportage, ou des koweitiens prennent des photos a l'étranger ?