La marque chinoise d’Hermès bientôt prête pour Paris

le
0
Shang Xia ne compte pour le moment qu'une boutique à Shanghaï, doit en ouvrir deux autres avant septembre 2012, à Pékin et à Paris.

Le «Hermès chinois», Shang Xia, avait pour ambition d'aller à courant contraire, de «porter la création de l'Est vers l'Ouest». Un an après le lancement de cette marque de luxe chinoise pionnière, le pari serait en passe de réussir. «Très clairement, les clients ont approuvé le projet, et l'identité de la marque s'affirme et se précise», assure Patrick Thomas, le patron d'Hermès. L'heure n'est d'ailleurs pas au repli. La marque, qui ne compte pour le moment qu'une boutique à Shanghaï, doit en ouvrir deux autres simultanément avant septembre 2012, à Pékin et… à Paris.

La fondatrice et présidente de Shang Xia, Jiang Qiong Er, se félicite que sa clientèle soit «à 60% chinoise et à 40% étrangère». Selon elle, les Chinois lui disent «leur fierté de voir un savoir-faire national exhumé de nouveau» et les Occidentaux «voient leurs clichés sur le déficit de qualité chinois balayés». Le style, plutôt élitiste, un brin ésotérique à l'origine, a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant