La marine néo-zélandaise atteint une ville isolée par le séisme

le
0
    WELLINGTON, 15 novembre (Reuters) - Deux bâtiments de la 
marine néo-zélandaise ont rallié mercredi une petite ville de 
l'île du Sud coupée du monde depuis deux jours en raison du 
puissant séisme qui a frappé la Nouvelle-Zélande lundi aux 
premières heures, afin d'en évacuer plusieurs centaines 
d'habitants et touristes.  
    L'USS Samson, premier navire de guerre américain à se rendre 
en Nouvelle-Zélande depuis trois décennies, faisait également 
route vers cette région, avec deux hélicoptères destinés à 
prêter main-forte aux secours. Jusqu'à un accord conclu le mois 
dernier, les bâtiments américains n'avaient pas le droit de se 
rendre en Nouvelle-Zélande, en vertu de la position 
anti-nucléaire adoptée par le pays depuis les années 1980. 
    Le séisme d'une magnitude de 7,8 qui a ébranlé le pays juste 
après minuit lundi (23h02 GMT dimanche) a fait deux morts et 
totalement isolé la ville balnéaire de Kaikoura, à 150 km au 
nord de Christchurch. 
    Plus de 400 personnes ont été déjà évacuées par hélicoptère 
de Kaikoura, prisée des observateurs de baleines, dont une 
dizaine de blessés. Entre 700 et 1.000 personnes doivent encore 
être évacuées, a précisé la directrice de la protection civile, 
Sarah Stuart-Black.  
    Le ministre des Transports, Simon Bridges, a averti qu'il 
faudrait de nombreux mois pour réparer les routes et lignes 
ferroviaires ensevelies par les glissements de terrain provoqués 
par le séisme le long de la côte est de l'île du Sud.   
 
 (Lincoln Feast, Charlotte Greenfield; Jean-Stéphane Brosse pour 
le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant