La marine française peine à renouveler ses troupes

le
0
Moins aventuriers, plus sédentaires, en proie à davantage de problèmes de santé : les jeunes susceptibles d'intégrer la marine se font de plus en plus rares. Pour pallier cette désaffection, une nouvelle campagne de recrutement est organisée.

L'armée a beau être une institution à part, qui se mélange assez peu à la société civile, elle n'est pas imperméable aux évolutions de la société. La marine, qui pour maintenir son niveau d'efficacité opérationnelle, doit recruter chaque année 3000 jeunes, fait indirectement les frais de ces changements. A l'heure de la mondialisation et de l'effacement des frontières,les candidats au voyage au long cours se font pourtant plus rares qu'avant. La crise économique, le fait que les femmes de militaires se soient progressivement mises à travailler et le nouveau «rôle refuge» joué par la famille, sont autant d'obstacles à la mobilité indispensable des marins.

«Tout déracinement étant devenu coûteux, les jeunes s'accrochent davantage à leur région. Ils ont aussi besoin d'avoir un lien permanent avec leur famille. L'embarquement fait peur», explique Bernard Rogel, le chef d'état-major de la marine. La plupart des candidats préfèrent rester en France plutôt qu...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant