La marche régulière améliore-t-elle l'espérance de vie ?

le
0
AVIS D'EXPERTS - La réponse du professeur André Vacheron, président honoraire de l'Académie nationale de médecine.

La sédentarité (du latin «sedere» = être assis) est l'un des fléaux du monde actuel. Le temps passé devant un écran d'ordinateur ou de télévision en est devenu un indicateur classique. Pour l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les personnes qui réalisent moins de 30 minutes par jour d'activité physique modérée, peuvent être considérées comme physiquement inactifs. L'inactivité physique augmente avec l'âge, aggravée par des facteurs sociologiques et psychologiques. L'homme moderne ignore la marche, ne connaît plus que les déplacements en voiture, les escaliers mécaniques et les ascenseurs.

L'inactivité physique qui va souvent de pair avec une alimentation trop riche en calories, favorise le surpoids, l'obésité, l'hypertension artérielle, les déséquilibres lipidiques et le diabète. C'est un facteur indépendant de morbidité et de mortalité cardio-vasculaires. Chez les diabétiques, l'exercice physique améliore la captation du glucose par les cellu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant