La marche est encore trop haute pour Nkunku

le
0

Titularisé pour la première fois de sa jeune carrière au PSG, ce samedi contre Montpellier, Christopher Nkunku s'est montré timide. Pas aidé par la prestation d'ensemble moyenne des Parisiens, le jeune milieu de 18 ans a cependant été très propre sur les rares ballons qu'il a eus à jouer.

DE NOTRE ENVOYE SPECIAL AU PARC DES PRINCES

Il y a chez ce jeune gamin de Lagny-sur-Marne quelque chose de Marco Verratti. Incontestablement. Ceux qui suivent de près les performances de la réserve parisienne vous le diront. Petit gabarit, touche technique, couverture du terrain, Christopher Nkunku présente beaucoup de similitudes avec son coéquipier italien. Sauf que lui n’a encore que 18 ans. Et au moment où Laurent Blanc doit sans cesse innover pour composer son milieu à trois, l’alternative Nkunku a été retenue à la surprise générale, histoire de ne prendre aucun risque avec Javier Pastore à cinq jours du déplacement à Chelsea. Ce samedi après-midi, pour sa première titularisation avec le PSG, le jeune milieu de terrain du club de la Capitale s’est cependant montré timide.

Une entame prometteuse

Titularisé dans un milieu à trois aux côtés de Benjamin Stambouli et Adrien Rabiot, Nkunku s’est échauffé en compagnie de ses deux compères, histoire de prendre des repères sur une pelouse qu’il ne découvrait pas. En décembre, il était déjà entré en jeu en Ligue des Champions, face au Shakhtar Donetsk. Quelques semaines après, deux jours avant Noël, le joueur de 18 ans s’était vu offrir le plus beau des cadeaux avec la signature de son premier contrat professionnel. Dernier des onze titulaires à rentrer au vestiaire avant le coup d’envoi, Nkunku est rentré dans la partie tambour battant. Très appliqué et très propre dans ses passes, le numéro 33 parisien a connu dix premières minutes pleines de justesse. A la 2eme minute, c’est lui qui vient proposer une solution à Lucas à l’angle de la surface de réparation, sur une action qui se conclura par une transversale d’Edinson Cavani.

Snobé par ses partenaires

Mais passé le cap des dix premières minutes, son influence sur le jeu s’est atténuée. Comme si cette passe manquée vers l’arrière et interceptée par Ryad Boudebouz l’avait bloqué. Très peu servi par ses coéquipiers, qui lui ont préféré Benjamin Stambouli et Adrien Rabiot pendant les 60 minutes passées sur la pelouse, le natif de Seine-et-Marne ne s’est pas démobilisé pour autant. Plusieurs fois, Christopher Nkunku a proposé des redoublements intéressants à ses partenaires, a tenté des appels en profondeur, sans que le ballon ne lui parvienne. Comparé à Marco Verratti, le joueur de 18 ans est moins efficace à la récupération. S’il n’hésite pas à venir chercher des ballons très bas, ce pur produit de la formation locale préfère jouer haut. Mais comme le craignaient les supporters parisiens ce samedi, sa timidité l’a contraint à faire le choix de la sûreté avec trop de redondance, avec des passes répétées vers l’arrière.

Une alternative à Verratti pour aider Thiago Motta ?

Avec à peine plus de 30 ballons touchés face à Montpellier, ses statistiques ne sont pas encore à la hauteur des attentes de Laurent Blanc. Mais la propreté évidente de son toucher de balle s’en ressent cependant, avec seulement trois ballons perdus et près de 95% de passes réussies (meilleur Parisien dans ce domaine). Bien mieux que ses deux compères du milieu parisien. Remplacé à l’heure de jeu par Javier Pastore, Christopher Nkunku a eu droit à une belle salve d’applaudissements qui ressemblaient davantage à des encouragements. Car à 18 ans, il est plus jeune que les autres « titis » parisiens de l’effectif que sont Adrien Rabiot, Presnel Kimpembe ou Jean-Kévin Augustin. Mais au regard de la Verratti-dépendance qui est en train de naître au PSG, on se dit qu’il pourrait être intéressant de le revoir dans les prochaines semaines à côté de Thiago Motta, quand le natif de Pescara est à l’infirmerie. Car l’ancien Barcelonais affectionne tout particulièrement ce type de joueur. Et ce samedi, on ne peut pas dire que Stambouli et Rabiot aient montré plus de choses au public du Parc des Princes.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant