La marche des islamistes vers le pouvoir

le
0
À la faveur de leurs succès électoraux du Maroc à l'Égypte, ils vont diriger des gouvernements.

D'Alexandrie à Tanger, une vague islamiste submerge l'Afrique du Nord. Après la victoire d'Ennahda en Tunisie et le succès du Parti de la justice et du développement (PJD) au Maroc, les formations se réclamant de l'islam triomphent en Égypte. Le phénomèxne était attendu. L'ouverture des vannes démocratiques a libéré un mouvement qui était, jusqu'au printemps arabe, cadenassé. Mais son ampleur dérange. Les islamistes sont majoritaires en Égypte, un pays qui a toujours joué un rôle d'incubateur dans le monde arabe. Deux électeurs sur trois ont voté pour leurs candidats. Si les Frères musulmans tiennent le haut du pavé, ils devront d'une manière ou d'une autre composer avec les salafistes d'al-Nour, ces ultra-orthodoxes qui rêvent d'instaurer un État théocratique régi par la charia. Alors que les Frères tentent de rassurer laïques et chrétiens, les salafistes font savoir haut et fort qu'ils feraient bien du Caire un nouveau Kaboul taliban.

Transnational, le

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant