La Mannschaft nouvelle du futsal

le
0
La Mannschaft nouvelle du futsal
La Mannschaft nouvelle du futsal

Presque vingt ans après la France, l'Allemagne a enfin son équipe nationale de futsal. Un retard à l'allumage qui s'explique par le relatif anonymat dans lequel s'exerce encore aujourd'hui ce sport de l'autre côté du Rhin. Mais la Fédération allemande a de l'ambition et compte sur sa nouvelle équipe pour lancer la hype.

Ils étaient 54 en janvier dernier. À la fin du mois d'octobre, il n'en restera que seize. La sélection drastique est opérée par la DFB (la Fédération allemande de football), à la recherche des seize joueurs qui pourront s'inscrire dans l'histoire du football allemand comme les premiers sélectionnés officiellement pour former la Nationalmannschaft de futsal, première du nom. La décision de se lancer dans le foot en salle ne date pas d'hier. Le projet a lentement mûri. Le 5 décembre 2015, le comité exécutif de la DFB avait entériné l'idée de créer une équipe nationale. Il a fallu ensuite le temps de constater les forces en présence, compter les hommes, trouver un adversaire exigeant mais pas trop effrayant et choisir une salle avec l'espoir d'y créer un bel événement rassembleur. Le 30 octobre et le 1er novembre, l'Allemagne du futsal affrontera donc l'Angleterre dans un gymnase de 3000 places.

Les îles Salomon devant l'Allemagne


Le contraste avec le dernier événement en date dans le futsal est évident. Il y a quelques semaines à peine, en Colombie, s'est déroulée la Coupe du monde. Pour la finale Russie-Argentine, ce sont 8 559 spectateurs qui se réunissent. La compétition a réuni vingt-quatre pays à la géographie sensiblement différente de celle habituellement observée pour le football. Comme pour l'autre Mondial, il faut arracher son billet par des tours de qualification selon la confédération à laquelle on appartient. Mais au futsal, il y a des surprises dans les participants. Les îles Salomon, le Vietnam ou encore le Kazakhstan se sont qualifiés pour voyager en Colombie. L'Angleterre n'a pas passé l'étape du deuxième groupe de qualification, tout comme la France. Et l'Allemagne ? Sur la mappemonde du futsal, elle n'existe pas. Contrairement à Saint-Marin, l'Angola ou Hong-Kong, l'Allemagne n'apparaît pas dans le classement FIFA officiel. Et pour cause, elle ne peut pas avoir de points : son équipe n'a toujours pas disputé de match officiel. Une anomalie bientôt réparée donc, par ce premier galop d'essai grandeur nature, avant de se lancer dans la course à l'Euro 2018. Après quelques matchs officieux et plus ou moins réussis, l'Allemagne a désormais son équipe nationale soutenue par la DFB. Enfin.

Futsal vs Hallenfußball


" C'était le bon moment pour créer…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant