La mammographie reste un outil de dépistage efficace

le
0
La généralisation de cet examen pour les femmes âgées de 50 à 74 ans permettrait de sauver 3000 vies par an.

Le dépistage organisé du cancer du sein par mammographie existe depuis 2004 en France. Tous les deux ans, les femmes âgées de 50 à 74 ans sont invitées par courrier à se rendre chez un radiologue pour suivre cet examen pris en charge à 100 % par la Sécurité sociale.

L'intérêt de cette démarche de prévention est régulièrement remis en cause par des études scientifiques qui divisent la communauté médicale. Selon leurs auteurs, le dépistage organisé entraînerait un grand nombre de surdiagnostics. En clair, un certain nombre de femmes à qui l'on affirme qu'elles ont une tumeur maligne en sont en réalité dépourvues... Elles doivent, malgré tout, subir des examens complémentaires, voire des traitements lourds.

«La question du surdiagnostic concerne les carcinomesin situ intracanalaires qui représentent 14 % des cancers du sein et dont un sur trois n'évoluera pas. Mais comme il n'existe pas de marqueurs nous permettant de les identifier, nous sommes obligés

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant