La maltraitance d'animaux en hausse

le
1
Enfermés, peu nourris, battus ou laissés à l'abandon, les animaux sont de plus en plus maltraités. C'est ce qu'affirme la cellule anti-trafic de la SPA (société protectrice des animaux), qui fête cette année ses 20 ans de combats.

«Nous voyons des choses effroyables», s'indigne Brigitte Piquetpellorce, la directrice de la cellule anti-trafic (CAT) de la SPA. Si le nombre de vols de chiens et de chats pour l'expérimentation a diminué, le trafic d'animaux, au troisième rang des négoces illégaux, continue de se développer. Pour la directrice de la cellule, la raison en est simple: «Il y a une absence quasi-totale de répression et les bénéfices qu'en retirent les trafiquants sont incroyables.» Aucune raison donc d'arrêter. «Il faut savoir qu'un trafiquant paiera moins d'amendes qu'un voleur de voitures», affirme-t-elle. Un chihuahua acheté entre 250 et 400 euros en Slovaquie est revendu entre 1000 et 3000 euros dans les animaleries françaises. Chaque année, 700.00...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • arnoge le vendredi 10 mai 2013 à 11:36

    Ceux qui torturent les animaux, il faudrait leur rendre x1000 ! J'ai plusieurs idées pour leur rendre la pareille...