La malédiction du 9 au Milan

le
0
La malédiction du 9 au Milan
La malédiction du 9 au Milan

Comme chaque 9 août, Filippo Inzaghi fête son anniversaire. 9, c'est aussi le numéro de maillot qu'il a porté avec brio au Milan AC. Depuis, un sortilège semble s'être abattu sur ses successeurs.

En termes de numérologie, le chiffre 9 symbolise, entre autres, la générosité, le dévouement et l'altruisme. Il parait même que le 9 a un enthousiasme contrôlé. On ne sait pas si Filippo Inzaghi s'est déjà perdu sur la toile à la recherche de ce genre de significations, mais s'il l'a fait, il aura forcément esquissé un large sourire à la lecture de cette interprétation. En effet, d'un point de vue milanista, le 9 incarne un joueur qui a brillé par son égoïsme et ses célébrations sans limite pendant une décennie. Seulement voilà, depuis qu'il a raccroché les crampons, le chiffre porte-bonheur de Mickaël Sylvain enchaîne les victimes. Luiz Adriano est-il le prochain sur la liste ?

7 buts pour les 9


C'est en 1995 qu'est apparue la numérotation officielle des maillots. A l'époque, pas de 55, 72, 69, ou 99. Cela va du 1 de Sebastiano Rossi au 31 de Pat' Vieira. Le 9 finit logiquement sur les épaules de George Manneh Oppong Ousmane Weah qui le portera en tout quatre saisons avec un intermède d'un an de Kluivert. Puis, Gianni Comandini effectue le relais entre le Libérien et SuperPippo lors de la saison 2000/01. Onze ans plus tard, Inzaghi effectue une 126ème course de dératé pour son 300ème et dernier match avec les rossoneri. A l'infirmerie, Alex Pato applaudit puis appelle Galliani (ou plutôt Barbara) pour réserver le numéro qui vient de se libérer. Sa scoumoune légendaire jette alors un sort pour le moment irréversible.

Comment ne pas penser autrement lorsqu'on analyse les chiffres ? En effet, Matri, Torres et Destro succèdent au Brésilien ces trois dernières années, chacun n'ayant jamais porté plus de six mois ce numéro neuf. Et ce n'est pas leur seul point commun : leurs prestations frôlent le néant, les buts se comptent sur les doigts d'une main si on prend en compte le championnat (5) et de deux toutes compétitions confondues (7). Pis, ces sept réalisations ont rapporté la misère de trois matches nuls et une victoire. Au total, les derniers numéros 9 du Milan ont inscrit un total de 7 buts en 50 apparitions.

"Attaquer", oui mais comment ?


Cet instant "doudouce" traduit surtout les nombreuses erreurs commises par le Milan ces dernières saisons. Plus qu'un réel projet de jeu en misant sur un entraineur rodé et aux idées claires, on a cherché à empiler les individualités en suivant les recommandations…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant