La Malaisie et la Thaïlande veulent créer la cité du caoutchouc

le
0

(Commodesk) Les deux premiers producteurs mondiaux de caoutchouc veulent créer une "cité du caoutchouc" près de Kedah, une ville frontière dans le nord de la Malaisie. Les Premiers ministres des deux pays ont évoqué le sujet en fin de semaine dernière à Vladivostok, en marge du sommet des dirigeants de l'Association de coopération économique Asie-Pacifique (APEC).

L'intérêt est de produire plus en un lieu, de manière à faire des économies d'échelle. Regroupés, les hévéaculteurs pourront coordonner les moyens en recherche et développement, pour réaliser des marges plus importantes.

La "cité du caoutchouc" permettrait aussi des économies sur les infrastructures de traitement de la production, ainsi que sur le transport, de manière à assurer un meilleur approvisionnement sur les marchés internationaux.

Le projet peut également être vu comme un moyen de soutenir les petits producteurs, explique la presse locale. Alors que la majorité de la production est aujourd'hui réalisée par de petites structures, une entité de grande taille serait en position de force lors des négociations des contrats avec les importateurs.

Les grands pays producteurs, la Malaisie, la Thaïlande et l'Indonésie, essaient depuis plusieurs mois d'endiguer la baisse des cours (-35% en un an sur le TOCOM). Mi-août, ils ont convenu de limiter leurs exportations* afin de faire remonter les prix d'achat.

A eux deux, la Thaïlande et la Malaisie assuraient 59% de la production mondiale de caoutchouc en 2010, avec respectivement 3,2 et 3 millions de tonnes.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant