La Malaisie doit réviser ses taxes sur la palme

le
0

(Commodesk) Après l'abaissement des taxes à l'exportation indonésiennes sur l'huile de palme brute, la Malaisie ne pouvait manquer de réagir.

Le Conseil malaisien de la palme déplore l'inadaptation de son système, une franchise d'exportation jusqu'à 3,6 millions de tonnes mensuelles, puis une taxe de 23%, totalement inadaptée maintenant que l'Indonésie a ajusté son taux à 13,5%.

L'association malaisienne des raffineurs de palme (Poram) suggère de ramener le taux malaisien à 8%. Le gouvernement envisage de relever à 5,5 millions de tonnes par mois le plafond de l'exemption de taxe pour l'huile de palme brute (en ajoutant deux millions de tonnes de plus par mois à exporter en duty free).

La Malaisie maintiendrait ainsi un écart comparable à celui qui existe chez son concurrent numéro 1 l'Indonésie entre huile brute et produit raffiné. Les producteurs Wilmar ou Sime Darby pourraient toujours envoyer leur palme brute pour traitement dans leurs usines en Indonésie, et bénéficier à l'export du taux zéro sur les savons, détergents et autres produits de la palme.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant