La majorité enterre encore un peu plus le rapport Gallois

le
2
Plusieurs ténors de la majorité se sont relayés ce week-end pour rappeler que les principales préconisations du rapport n'engageront en rien le gouvernement et le président.

Le rapport de Louis Gallois sur la compétitivité, que l'ex-président d'EADS doit remettre le 5 novembre au chef de l'État, n'en finit plus d'être minimisé par la majorité chaque jour qui passe.

Après que Le Figaro en a révélé samedi les principales préconisations (un choc de 30 milliards dont les deux tiers via une baisse des cotisations patronales, financé par une réduction massive des dépenses publiques et une hausse modérée de la CSG et de la TVA), plusieurs ténors de la majorité se sont relayés ce week-end pour rappeler qu'elles n'engageront en rien le gouvernement et le président.

«Le rapport Gallois est un élément qui sera extrêmement sérieux mais ce n'est pas le seul point de vue qui compte», a minimisé Michel Sapin. Le ministre du Travail a ainsi rappelé que le Haut Conseil au financement de la protection sociale a été mandaté pour faire un état des lieux puis un rapport sur le sujet pour début 2013. «Le gouvernement tranchera à ce moment-l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le lundi 22 oct 2012 à 09:19

    Un socialo détient la VERITE de naissance, c'est inné chez eux la culture de l'entreprise.

  • TONAR22 le lundi 22 oct 2012 à 09:14

    tu parles :GALLOIS qui est un patron de gauche et quel patron ! dit EXACTEMENT ce que préconisait la droite et ce qu'avait commencé à faire SARKO ! ça leur donne de l'urticaire à ces bouffons qui ne savent même pas ce vqu'est une entreprise !!!!