La majorité avance des pistes pour gagner 5 à 11 milliards

le
0
Un nouveau coup de rabot sur les abattements fait partie des mesures envisagées.

LA TVA à 5,5 % dans la restauration : voilà une niche à laquelle le gouvernement ne s'attaquera pas. Le chef de l'État s'est engagé mardi devant la profession à ne pas revenir sur la mesure, qui coûte plus de 2 milliards chaque année aux caisses de l'État. Où «frapper» alors ? «Du moment que cela respecte la justice fiscale et qu'on ne touche pas aux niches qui protègent l'emploi, on fera tout ce qu'il y a à faire pour arriver à l'objectif intangible qui est de ramener le déficit à 4,6 % en 2012», fixe pour règle l'entourage de la ministre du Budget, Valérie Pécresse.

Nouveau rabot 

Le rapport de l'Inspection des finances sur les niches, qui devait être rendu avant la trêve estivale, ne sera finalement pas bouclé avant la rentrée. Du coup, le gouvernement se laisse quelques semaines pour trancher sur les dispositifs visés.

Mais des idées fusent déjà. Philippe Marini, le rapporteur UMP de la commission des finances du Sénat,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant