La maison intelligente a-t-elle trouvé sa voix ?

le
0
La maison intelligente a-t-elle trouvé sa voix ?
La maison intelligente a-t-elle trouvé sa voix ?

Selon un cabinet de conseil texan spécialisé dans l'Internet des objets (IdO), le fait de parler avec l'assistant personnel de son smartphone ne permet pas seulement d'éviter l'utilisation souvent pénible du clavier : cela prépare également les utilisateurs à s'habituer à l'avènement de la maison connectée.Non seulement la machine à café vous parle mais elle vous critique quand vous voulez sucrer votre breuvage ; quant au frigo, il n'arrête pas de se plaindre jusqu'à ce que vous ayez enfin racheté du lait... Si c'est pour vous l'image même du scénario catastrophe en matière de haute technologie, alors arrêtez tout de suite d'utiliser Siri ou Google Now si vous ne souhaitez pas qu'il devienne réalité.

"Plus de 70% des utilisateurs d'outils de reconnaissance vocale sont satisfaits de cet aspect de leur smartphone, ce qui pousse les sociétés de la nouvelle technologie à expérimenter cette fonctionnalité sur d'autres plateformes, par exemple sur les assistants domestiques", explique Stuart Sikes, président de Parks Associates.

Même si l'Internet des objets (IdO, ou IoT en anglais) fait davantage de bruit qu'il ne fait vendre d'appareils, mis à part des thermostats intelligents et des systèmes de surveillance, le fait que nous nous familiarisions de plus en plus avec les systèmes de reconnaissance vocale de nos smartphones permet déjà à des sociétés comme Amazon ou Google de mettre un pied chez nous, selon ce cabinet de conseil spécialisé dans l'IdO et basé à Dallas.

"La voiture est-elle bien fermée à clé ?"

"La communication par commande vocale est un franc succès, qui pousse de nombreuses sociétés à intégrer à leurs produits le système Alexa d'Amazon, ce qui stimule l'intérêt du public pour les solutions domestiques intelligentes et lui apprend à mieux les connaître", explique Stuart Sikes. "Avec l'essor des appareils disposant d'options vocales, qu'elles soient propriétaires ou ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant