La Maison blanche parachève son plan de fermeture de Guantanamo

le
0

WASHINGTON, 22 juillet (Reuters) - La présidence américaine a fait savoir mercredi qu'elle mettait la dernière main à son projet de fermeture de la prison controversée de Guantanamo, située à la pointe orientale de l'île de Cuba. Le porte-parole de la Maison blanche, Josh Earnest, a déclaré que la présidence espérait "court-circuiter" l'opposition à ce sujet des Républicains au Congrès. Barack Obama, qui s'était pourtant engagé à son arrivée au pouvoir en 2009 à fermer au plus vite ce centre de détention militaire, n'a jamais réussi à faire aboutir ce projet en raison de difficultés juridiques soulevées par le Congrès. Ouvert un an après les attentats du 11 septembre 2001 au sein d'une base militaire sur l'île de Cuba, le camp de Guantanamo a vu passer près de 780 détenus, faits prisonniers par les Etats-Unis dans le cadre de leur "guerre contre le terrorisme". A ce jour, 116 personnes s'y trouvent encore. La prison de Guantanamo est critiquée par les associations de défense des droits de l'homme, qui dénoncent les exactions qui y auraient été commises, et sert, selon le gouvernement américain, la propagande djihadiste. Fin décembre, Barack Obama avait répété qu'il était "prêt à faire tout (son) possible" pour fermer le centre. (Julia Edwards et Indrees Ali; Simon Carraud pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant