La Maison-Blanche est décidée à frapper Damas

le
0
Il n'y a désormais plus aucun doute à Washington : les Américains vont frapper en Syrie après l'utilisation de gaz de combat par le régime contre des civils. La France sera sans doute l'un de leurs seuls alliés.

L'Amérique va frapper en Syrie, et probablement très vite, peut-être même avant le départ mardi d'Obama pour l'Europe et le sommet du G20, prévu jeudi à Saint-Pétersbourg. Plusieurs hauts responsables de l'Administration ont clairement indiqué depuis deux jours que le président Obama avait acquis la conviction que le régime d'Assad avait bien utilisé des armes chimiques contre sa population et qu'un «coup de semonce» était désormais indispensable après cette violation claire du système de non-prolifération international, qui s'étend du chimique au bactériologique et au nucléaire. La conviction présidentielle sur l'utilisation d'armes chimiques par l'armée syrienne est «au-delà du doute», a affirmé le représentant démocrate Eliot Engel, qui a participé ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant