La mafia aurait fait pression pour que Pantani soit exclu en 1999 !

le
0

Selon plusieurs journaux italiens, dont la Gazzetta dello Sport, la Camorra a menacé le médecin responsable des contrôles antidopages sur le Giro 1999 pour que ce dernier falsifie des analyses d'hématocrites anormalement élevées de l'Italien afin qu'il soit disqualifié.

Alors que son tragique décès, en 2004, suscite encore plusieurs interrogations, Marco Pantani agite de nouveau la presse italienne. Ce n'est pas sa disparition qui fait la Une, mais sa disqualification lors du Giro 1999. En tête du classement général après la 20eme étape qu'il venait de remporter, le Pirate s'était fait disqualifier de la course à Madonna di Campiglio le jour même suite à un test d'hématocrites anormalement élevé (51,9% alors que le maximum autorisé par l'UCI était fixé à 50% à l'époque).

Selon la Gazzetta dello Sport, le rapport d'enquête fait mention d'un témoignage clé. Celui d'un proche de la mafia napolitaine, aussi appelée Camorra. A en croire ce témoin, le clan mafieux a menacé le médecin chargé des analyses afin qu'il falsifie les résultats sanguins de Marco Pantani le 5 juin 1999. Dans quel but ? Pour le mettre hors-course et empocher le gros lot. D'après les journaux italiens, la Camorra avait parié des sommes colossales sur les concurrents de Marco Pantani.

La Gazzetta dello Sport affirme que le rapport d'enquête du procureur de Forli, chargé de cette affaire, contient toutes les réponses. Ce dernier aurait même interrogé plusieurs dizaines de témoins qui confirmeraient l'implication de la mafia dans le déclassement du grimpeur italien. Malgré tout, le rapport aurait été archivé. La prescription s'appliquerait puisque les faits se sont déroulés il y a plus de quinze ans. Le mystère autour de Marco Pantani reste entier.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant