La Macédoine renonce à contenir l'afflux de migrants

le
0

par Fatos Bytyci GEVGELIJA, Macédoine, 23 août (Reuters) - Des centaines de migrants arrivés en Europe via la Grèce ont franchi sans entraves dimanche la frontière macédonienne, où les forces de l'ordre, dépassées par leur nombre, ont visiblement renoncé à les en empêcher après plusieurs jours de tension et de dégradation de la situation humanitaire. La police anti-émeute, toujours sur place, n'a pas fait grand-chose pour endiguer le flot ininterrompu des arrivées, selon un journaliste de Reuters sur place. Le gouvernement macédonien a décrété l'état d'urgence jeudi et a ordonné la fermeture de la frontière sud aux migrants qui arrivent au rythme 2.000 par jour avec l'intention de passer en Serbie puis en Hongrie pour atteindre l'espace Schengen. Cette mesure a donné lieu à des scènes de chaos, notamment à Gevgelija, où des milliers d'hommes, de femmes et d'enfants, dont beaucoup viennent de Syrie, ont passé plusieurs nuits à ciel ouvert et sans aide alimentaire. Après avoir tenter de faire passer les plus vulnérables par petits groupes, la police n'a pu contenir la foule et des milliers de personnes se sont ruées samedi en territoire macédonien, malgré les tirs de grenades assourdissantes. Les autorités ont ensuite décidé d'affréter des trains et des cars supplémentaires pour les conduire vers la Serbie. "J'ai appris la nouvelle à la télévision et je n'en revenais pas. Je pensais revivre la même chose à mon arrivée ici, mais ça s'est très bien passé. La police macédonienne nous a dit : 'Bienvenue en Macédoine. Des trains et des cars vous attendent'", a raconté Abdallah Bilal, un réfugié Syrien venant d'Alep. "J'ai franchi une étape, mais la route est longue jusqu'à la destination que j'ai choisie. Si Dieu le veut, j'irai en Allemagne", a quant à lui expliqué Mohammad Albayati, un Damascène arrivé avec sa femme, ses deux enfants et trois de ses frères. Beaucoup de migrants, dont Skojpe a tenté en vain d'empêcher le passage, sont arrivés dans la nuit en Serbie, où les centres d'accueil improvisés ont été à leur tour débordés. "La nuit dernière, après minuit, un premier groupe de 200 personnes a franchi la frontière", a déclaré un fonctionnaire serbe ayant requis l'anonymat. "A ce stade, nous avons recensé plus de 5.000 arrivées. C'est le chiffre le plus élevé pour une seule journée", a-t-il ajouté. La Macédoine, qui entretient des relations tendues avec la Grèce, accuse d'Athènes d'acheminer les migrants en trop grand nombre à la frontière. (Avec Reuters TV, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant