La lutte pour la terre des Bédouins du Néguev

le
0
REPORTAGE - Implantés dans ce désert depuis le VIIe siècle, les Bédouins redoutent que leurs villages soient confisqués par l'État israélien pour accueillir des familles juives.

Le royaume de Salim Abou al-Quian, niché dans un vallon pierreux du Néguev, se résume à peu de chose. Sa maison construite en dur domine un fatras de mobil-homes et de baraques en tôle où vivent quelques dizaines de familles et plusieurs milliers de bêtes. Sur chaque toit ou presque, des panneaux solaires rappellent que le vil­lage, pourtant situé à une dizaine de kilomètres seulement de Beersheba, n'est pas relié au réseau électrique. En surplomb, tout au bout d'un chemin balayé par des tourbillons de poussière, une citerne abrite ses maigres réserves d'eau. Puis à perte de vue s'étend le désert, massif inhospitalier que le chef bédouin et sa tribu refusent de quitter en dépit de la pression croissante exercée par le gouvernement israélien.

«Nous sommes entrés en résistance», ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant