La lourde taxation des panneaux solaires arrive sans doute un peu tard

le
0
Du côté des industriels, la mise en place de ces barrières douanières va représenter une bouffée d'oxygène. Mais en France et partout en Europe, un grand nombre d'acteurs du secteur ont disparu ou ont été racheté.

Taxer les panneaux solaires chinois? «La fourchette retenue par Bruxelles (de 37 à 68 %, ndlr) est si vaste que cela montre à quel point la décision est d'abord et avant tout un signal politique», souligne d'emblée un spécialiste des énergies renouvelables. Il n'empêche que cette affaire est un vrai cas d'école. Aujourd'hui, personne ne conteste que les - nombreux - pays qui peinent à faire émerger une filière solaire doivent leurs difficultés à l'importation massive de panneaux chinois, estimée à 400 millions d'euros en 2012. À tel point que lorsqu'il avait décidé un moratoire sur les subventions aux installations photovoltaïques, le gouvernement Fillon avait affirmé qu'il était temps de cesser de soutenir l'industrie chinoise des panneaux.

Po...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant