La Louisiane et le Mississippi se remettent du passage d'Isaac

le
0
LA LOUISIANE SE REMET DU PASSAGE D'ISAAC
LA LOUISIANE SE REMET DU PASSAGE D'ISAAC

par Ellen Wulfhorst et Scott Malone

LA NOUVELLE-ORLEANS (Reuters) - La plus grande partie de la Louisiane était toujours inondée et privée d'électricité vendredi matin, alors que la queue du phénomène Isaac, rétrogradé d'ouragan de catégorie 1 en tempête tropicale, se dirigeait vers le Nord, vers le centre des Etats-Unis, une zone touchée cet été par la sécheresse et où la pluie sera la bienvenue.

L'aéroport international Louis Armstrong de la Nouvelle-Orléans, ville la plus peuplée de Louisiane, devait rouvrir dans la journée de vendredi, ainsi que plusieurs ports et raffineries pétrolières des côtes du Golfe du Mexique, épargnées par Isaac.

Même si la Nouvelle-Orléans a subi peu de dégâts, grâce au système de digues construit après la catastrophe de Katrina, ouragan de catégorie 3 qui a frappé la ville en août 2005, environ 700.000 domiciles et commerces sont toujours privés d'électricité dans l'ensemble de la Louisiane ainsi que dans le Mississippi voisin.

Cette ceinture de protection, construite pour un coût de 14,5 milliards de dollars, a passé avec succès son premier test majeur, s'est félicité l'armée américaine.

Des dizaines de milliers d'habitants ont été évacués jeudi à cause de risques de rupture d'un barrage qui retient le lac Tangipahoa, dans le Mississippi, à 160 km au nord de la Nouvelle-Orléans, mais les autorités affirment qu'une brèche construite dans la journée devrait permettre de drainer l'eau.

"Il n'y aura pas un mur d'eau qui avancera vers la paroisse de Tangipahoa", a déclaré Phil Bryant, gouverneur du Mississippi.

Deux entreprises chargées d'estimer les dégâts pour les assureurs, AIR Worldwide et Eqecat, ont évalué entre 500 millions et deux milliards de dollars (entre 400 millions et 1,6 milliards d'euros), les sinistres à terre qui sont à la charge des compagnies.

La zone la plus touchée a été celle de la Paroisse Plaquemine, qui correspond au delta du Mississippi, au sud-est de la Nouvelle-Orléans, où les flots ont inondé de nombreuses maisons jusqu'à 3,6 mètres de hauteur.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, des responsables locaux ont confirmé la mort, apparemment par noyade, d'un homme et d'une femme à Braithwaite, la ville frappée le plus violemment par les inondations dans la région de Plaquemine, ce qui élève à trois le nombre de tués.

A Picayune, dans le sud de l'Etat du Mississippi, près de la frontière avec la Louisiane, un chauffeur de dépanneuse de 62 ans est décédé jeudi après la chute d'un arbre sur son véhicule.

Julien Dury pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant