La London School of Economics ternie par ses liens avec le régime libyen

le
0
Le directeur de l'école, sir Howard Davies, a reconnu vendredi être «embarrassé» d'avoir accepté le financement de 350.000 euros offert en 2009 par une fondation dirigée par Seïf al-Islam Kadhafi, le fils du colonel libyen.

De notre correspondant à Londres

Sir Howard Davies, le directeur de la prestigieuse London School of Economics (LSE), a été obligé vendredi de démissionner à la suite du scandale provoqué par ses liens avec la famille Kadhafi. Il a reconnu qu'en acceptant des financements du régime du dictateur libyen, il avait terni la réputation de son établissement et qu'il avait commis «des erreurs de jugement». Howard Davies est un économiste très réputé, ancien gouverneur adjoint de la Banque d'Angleterre.

L'université a ouvert jeudi soir une enquête indépendante menée par lord Harry Woolf, un haut magistrat à la retraite, pour examiner en détail les liens de l'institution avec la Libye et Seïf al-Islam Kadhafi. Le fils du colonel libyen, diplômé de la London School of Economics, avait attiré l'attention sur ses liens avec l'établissement lors d'un violent discours télévisé le 21 février dernier, affirmant que les partisans de son père se défendraient «jusqu'ü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant