La London Metal Exchange est à vendre

le
0
La bourse des métaux de Londres (LME), premier marché mondial des métaux non ferreux, a révélé vendredi 23 septembre, avoir "reçu des manifestations d'intérêt" en vue d'un rachat de ses "transactions stratégiques potentielles". Parallèlement, elle battait son record pour la deuxième journée consécutive, avec 108.708 opérations enregistrées. "Le Conseil d'administration, conseillé par la banque d'affaires Moelis and Company, lancera officiellement un appel d'offres qui pourrait aboutir ou non à une proposition acceptable par la société", ajoute la LME, créée il y a tout juste 130 ans. Le volume quotidien moyen de transactions est en hausse de 19% cette année. Et jusqu'à fin août, 93 millions de lots ont été traités, l'équivalent de 10.500 milliards de dollars, ainsi que 2,2 milliards de tonnes de métal. En 2010, la LME avait battu son record annuel, avec 120 millions de lots échangés, l'équivalent de 11.600 milliards de dollars ou 2,8 milliards de tonnes de métal. La LME, l'une des dernières bourses à la criée, représente 80% des transactions mondiales sur les marchés de contrats futurs sur métaux (non ferreux, mineurs et acier).
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant