La Loire-Atlantique voit rouge? vert, jaune et bleu

le
2
La Loire-Atlantique voit rouge? vert, jaune et bleu
La Loire-Atlantique voit rouge? vert, jaune et bleu

(Relaxnews) - Les façades de la Loire-Atlantique se mettent à la teinte. En particulier celles des logements de sa capitale, Nantes. Des couleurs vives et tendances habillent les bâtiments les plus récents.

"La question de la couleur a toujours existé en architecture, mais elle revient au goût du jour", constate Vincent Degrotte, directeur du Conseil d'architecture, d'urbanisme et d'environnement de Loire-Atlantique (CAUE 44).

Sur l'Ile de Nantes ou au coeur du quartier de Bottières, une large place est faite à toutes les couleurs. Bleues, rouges, noires, jaunes ou vertes, ces façades impossibles à rater concernent plutôt les bâtiments récents, "parce que c'est la peinture qui permet cette colorisation. Or, elle s'applique sur des enduits ciments". Ce sont donc les matériaux et produits développés depuis cinquante ans qui jouissent de la cure vitaminée.

Cette tendance, qui s'applique également "à l'ensemble du patrimoine du département Loire-Atlantique", s'explique aussi "en raison d'un investissement citoyen et d'une impulsion des élus", explique l'architecte. "Nous sommes sollicités par de nombreuses communes pour sensibiliser les particuliers à cette question de la couleur".

Reste que pour cet arc-en-ciel ne vire par au cauchemar visuel, Vincent Degrotte rappelle, "que cette réponse architecturale contemporaine, qui libère l'expression de la couleur, doit être utilisée avec parcimonie, et surtout replacée dans une stratégie globale de colorisation". Pas question non plus de céder au patchwork coloré.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • JERIKAE2 le vendredi 21 sept 2012 à 05:59

    attention aux delires de certains architectes

  • egauthie le jeudi 13 sept 2012 à 08:19

    Vivant sur Nantes, il est évident que nous en parlons de ces couleurs. Du grand n'importe quoi, tout comme les kilomètres de bouchon quotidien du à des caprices politique.Le jour ou les élus vivront le vrai quotidien des habitants, nul doute que la politique évoluera.