La loi Travail adoptée en première lecture

le , mis à jour à 19:26
2
La loi Travail adoptée en première lecture
La loi Travail adoptée en première lecture

Le gouvernement a franchi le 49.3. La motion de censure contre le gouvernement a été rejetée par les députés, avec seulement 246 voix pour sur les 288 possibles, ce jeudi.

Par conséquence, la loi Travail est adoptée en première lecture. Les syndicats avaient appelé à une nouvelle journée de mobilisation contre le projet de réforme du code du travail l'utilisation de l'alinéa 3 de l'article 49 de la Constitution par le gouvernement. 

Des manifestations ont eu lieu un peu partout en France. La police a comptabilisé entre 11 500 et 12 500 manifestants à Paris contre 50 000 pour la CGT. Deux personnes ont été interpellées après des heurts avec des forces de l'ordre. Huit interpellations ont eu lieu à Nantes.

Du côté de l'Assemblée nationale, le débat sur la motion de censure a donné lieu à de vifs échanges. Notamment de la part de Manuel Valls qui s'en prend à l'opposition de droite comme de gauche.

>>Revviez les événements de la journée en directTélé, «ce n'est pas parce que Manuel Valls utilise le 49.3 que nous allons arrêter de nous battre». 

13h50. Le cortège de la manifestation parisien se met en place. A Denfert-Rochereau, les manifestants se rassemblent avant 14h30. De nombreuses forces de l'ordre sont présentes.

#manif12mai Les lycéens sont dans la Place Denfert-Rochereau #LoiTravail pic.twitter.com/HhfKqhubG4— Adrien de Tricornot (@tricornot) May 12, 2016

13h40. Deux députés quittent le groupe PS de l'Assemblée. Patrick Lebreton et Bernard Lesterlin décident de claquer la porte du groupe socialiste. Le premier, élu de la Réunion, explique sur Facebook que «la loi El Khomri, évidemment, ne figurait pas dans le programme présidentiel de François Hollande en 2012, celui plébiscité par plus de 75% d'électeurs à La Réunion» et dénonce l'utilisation du 49.3. «Je n'ai pas fait campagne pour brader l'héritage de François Mitterrand, pour renier le Conseil National de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • alain..c il y a 9 mois

    les futurs travailleurs sont dans la rue cela va chi....

  • benoitdh il y a 9 mois

    Et pendant ce temps les crocodiles de l'énarchie se mangent entre eux