La loi numéro 4, un encombrant héritage de Khadafi

le
0

En 1978, Kadhafi interdit de posséder plus d'un domicile, c'est la loi numéro 4, la hantise des riches Libyens. Chacun pouvait devenir propriétaire de ces logements "en surplus", par la force si besoin. La loi a surtout profité aux proches du régime. Puis, certains de ces terrains ont été vendus. Aujourd'hui, les anciens propriétaires cherchent à récupérer leurs biens et à en expulser les occupants. Un casse-tête dans un pays sans institutions fortes et en pleine reconstruction.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant