La loi Macron 2 enterrée, le ministre de l'Economie recadré

le
14
La loi Macron 2 enterrée, le ministre de l'Economie recadré
La loi Macron 2 enterrée, le ministre de l'Economie recadré

A peine évoquée, Macron 2 est déjà enterrée et le ministre recadré. A la sortie du Conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll a déclaré ce mercredi qu'il n'y avait pas «de décision d'une nouvelle loi et, si elle devait arriver, c'est le Premier ministre qui l'annoncera.» Un message directement adressé au locataire de Bercy.

Lundi, lors d'un déplacement organisé sur le thème de l'industrie au lendemain de la nouvelle déroute électorale de la gauche, Emmanuel Macron avait annoncé le lancement «d'ici l'été» de réformes qui «permettent de continuer à la fois le déverrouillage de l'économie française et d'accélérer la reprise qui est en cours.»

Il avait avancé entre autres la piste de «simplifications juridiques et réglementaires» pour les très petites entreprises (TPE) et les petites et moyennes entreprises (PME). Bref une nouvelle loi Macron, après la première adoptée en première lecture dans la douleur fin janvier en utilisant le 49.3 pour faire passer le texte. 

«L'important est de poursuivre les réformes»

Sauf que deux jours plus tard, Le Foll a précisé que le gouvernement avait l'intention, pour faire adopter d'éventuelles nouvelles mesures, d'utiliser les «véhicules législatifs» déjà annoncés : la loi Macron donc, mais aussi le projet de loi Rebsamen sur la modernisation du dialogue social.

Après ce rappel ordre, le ministre de l'Economie s'emploie à faire bonne figure. « Le ministre a évoqué de nouvelles mesures sur l'entrepreneuriat, le Numérique et la simplification pour les TPE-PME. Quel que soit le véhicule législatif, l'important est de poursuivre les réformes comme l'a annoncé le Premier ministre», a ainsi déclaré l'entourage d'Emmanuel Macron auprès de l'AFP.

Après le Conseil des ministres toujours, Stéphane Le Foll a annoncé des mesures de soutien à l'investissement pour «conforter la croissance» et à la «valorisation du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jmidy le jeudi 2 avr 2015 à 18:34

    b.renie La droite que vous appelez de vos vœux n'est que l'alliée objective de la gauche. C'est une droite de gauche. C'est effectivement bon pour le FN parce que le FN est la vraie droite !

  • b.renie le jeudi 2 avr 2015 à 06:48

    Je serais MACRON JE DEMISSIONNERAI car il se discrédite s'il ne le fait pas De plus il peut tout craindre pour la première loi qui porte son nom qui à ma connaissance n'est pas définitive : c'est à dire signée par Monsieur HOLLANDE

  • b.renie le jeudi 2 avr 2015 à 06:45

    Le message est clair. on ne continue pas à réformer. Voilà du pain béni pour le FN. Pauvre Macron : déboulonné !Cela n'augure rien de bon pour la modernisation !!! du dialogue social. donc ni pour l'emploi ni pour les malheureux déjà au chômage. Encore du bon pour le FN. Il faut que tous les responsables de la droite protestent et dénoncent ce scandale inhumain : TOUS en chœur non d'un toutou.

  • Georg47 le mercredi 1 avr 2015 à 22:00

    Je suis persuadé que Hollande ne sait pas ce qu'il faut faire....Il fait de la politique du type 3ème République du temps où l'économie Française pouvait permettre de bidouiller ....C'est dépassé mais c'st nous qui payons au présent.Un incapable soutenu par des nuls

  • M6104458 le mercredi 1 avr 2015 à 21:25

    badaron: t'en sais des choses !!!

  • M7403983 le mercredi 1 avr 2015 à 21:09

    Rothschild n'a rien à voir dans l'affaire , sauf pour un aficionado du Mélenchon !

  • pichou59 le mercredi 1 avr 2015 à 21:08

    il faut retrouver la "caisse à outils"

  • pbenard6 le mercredi 1 avr 2015 à 20:53

    macron connaît les intérêts de Rothschild, pas ceux des salariés

  • badaro le mercredi 1 avr 2015 à 20:48

    Connais pas le CAP Macron ? Ton président ne connait que cela. Le problème: il n'aime pas la finance, il n'aime pas les riches, il n'aime pas les patrons ... alors ces gens là ne l'aiment pas non plus. Bonjour la confiance.il aime les femmes qu'il collectionne, il aime les fonctionnaires qu'il chouchoute, il aime son ventre qu'il remplit à nos frais!

  • decanus le mercredi 1 avr 2015 à 20:46

    Attention, la "loi Macron" n'est encore qu'un projet... L'article est très ambigu sur ce point...A voir au Sénat la semaine prochaine