La loi du silence plane sur le procès Fouquet

le
0
Neuf accusés comparaissent devant la cour d'assises de Paris, dont trois pour le meurtre d'Aurélie Fouquet.
Neuf accusés comparaissent devant la cour d'assises de Paris, dont trois pour le meurtre d'Aurélie Fouquet.

Lors de son interrogatoire, l’un des accusés du procès pour le meurtre de la policière Aurélie Fouquet n’a pas voulu « balancer », par crainte des représailles contre sa famille.

« Je n’ai rien à cacher, sauf les noms. » Le « sauf » de Malek Khider a été éprouvé des heures durant devant la cour d’assises de Paris, mercredi 30 mars. Droit dans le box, l’accusé tient bon face aux assauts répétés du président. « Vous ne voulez pas dire qui c’est, mais je vais vous le redemander. »

Rien n’y fait. Même la menace à peine voilée de l’avocate générale sur ses réquisitions à venir ne parvient pas à le déstabiliser. Il ne donne personne. Pas pour soigner sa réputation en prison, assure-t-il, mais pour protéger sa femme et ses enfants d’une « balle perdue », dehors.

Malek Khider noie son secret dans les détails de ce qu’il est le seul du commando à avouer : son rôle dans le braquage avorté qui a coûté la vie à Aurélie Fouquet, la policière municipale de Villiers-sur-Marne, en mai 2010. Volubile dans son silence, il raconte la préparation de cette équipe « en tiroirs » de 8 ou 9 personnes, qui ne se retrouvaient jamais au même endroit en même temps.

« Un voleur, pas un assassin » Lui a accepté « le coup » pour rembourser ses dettes. « On » lui a proposé 750 000 € pour poser des herses sur la route, des cales sous les roues du fourgon blindé et faire barrage à la police. Il n’a pas résisté. Finalement, le jour fatidique, son coéquipier reçoit un appel : les autres sont « chassés par les condés ». Fin de partie, avant même de commencer. Malek Khider rentre chez lui où il sera « cueilli » par la police, le soir même.

A 49 ans, dont 20 passés derrière les barre...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant