La loi du plus fort

le
0
La loi du plus fort
La loi du plus fort

Ce week-end de ligue 1 a permis de confirmer le vieil adage de Jean de la Fontaine : la raison du plus fort est toujours la meilleure.

Les gros terrassent les petits Venus s'abreuver discrètement, les agneaux du championnat ont fait de très mauvaises rencontres à l'orée de la fôret. Affamés, les six premiers du classement étaient de sortie ce week-end, en quête de points et de viande fraîche. Tout crocs dehors, les hommes de Marcelo Bielsa ont enterré Toulouse au Stadium (1-6), avant que Lyon ne dévore Montpellier sous les hurlements (5-1). Eux aussi dépecés au Parc des Princes, les petits moutons lensois ont abandonné leurs dernières illusions dans la douleur (4-1) tandis que les Messins sont couverts de rouge après leur défaite à Rennes (0-1). Pour les rescapés, les pertes sont considérables. Clinique et stratégique, Monaco s'est régalé à Evian (3-1) tandis que Saint-Etienne a su mordre pour arracher la victoire contre Lorient (2-0), laissant les deux clubs exsangues. Plus poussifs mais tout aussi cruels, Bordeaux a frappé Caen dans le ventre mou à la dernière minute (2-1) quand Lille a croqué au physique des Guingampais qui restent sur trois défaites d'affilée (0-1). En résumé, tous les favoris se sont régalés, sans autre forme de procès.
Vous avez raté Bastia/Nice et vous n'auriez pas dû Les vrais durs et les mecs qui en ont se retrouvaient ce week-end à Bastia, où le Sporting s'est imposé en jouant des coudes contre Nice. Alors que Carlos Eduardo avait ouvert le score sous les fumigènes, les tueurs à gages Puel & Diawara ont écopé de deux cartons rouges directs, laissant progressivement les Aiglons sombrer. "Les expulsions ne nous ont pas facilité la tâche" a expliqué Romain Genevois, sonné après la débâcle dans le derby : "On s'est fait avoir par le contexte". Sur la pelouse, peu de football mais des bourre-pifs administrés avec panache et savoir-faire, à l'image de ce coup de coude de Drissa Diakité sur Eric Bauthéac, qui a fini avec un oeil poché et une défaite empochée. "Nous n'avons pas su rester dans le match" a conclu Claude Puel, le père du principal incriminé :...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant