La location longue durée de plus en plus prisée dans le secteur public

le
0

On ne compte plus les rapports de la Cour des comptes pointant du doigt la gestion chaotique des parcs automobiles des collectivités locales ou des administrations d'Etat. Du département du Gard à la Direction générale de la police nationale, les Sages de la rue Cambon ont régulièrement dénoncé les gabegies ces dernières années. La plus emblématique reste sans doute celle de la Ville de Paris avec ses 4 000 véhicules. Déjà rappelée à l'ordre une première fois au début des années 2000, la capitale s'est fait plus modestement taper sur les doigts en 2012, la chambre régionale lui reprochant de mettre à disposition de 400 agents des véhicules de la commune en dehors de leurs heures de travail. Et cela pour une modeste contribution de 23,40 ¤ TTC par mois.

Pas toujours moins cher

Cet exemple parmi tant d'autres montre la complexité pour les collectivités locales de gérer leur flotte au plus près de leurs besoins, mais surtout à contrôler que leur utilisation reste strictement professionnelle. Résultat, le recours à la location de voitures longue durée se multiplie.

« Depuis quatre à cinq ans, on constate que les collectivités locales font de plus en plus appel à des entreprises extérieures pour gérer leur parc, assure le Syndicat national des loueurs en longue durée (SNLVLD), qui regroupe les poids lourds du secteur. Cela les rassure. Elles ont une vision claire de leur budget automobile, aucune inquiétude sur l'entretien des voitures et elles peuvent à tout moment adapter leur flotte à leurs besoins. » Une solution qui améliore la gestion des parcs, mais qui n'est pas forcément synonyme d'économies.

En 2013, la chambre régionale des comptes avait ainsi critiqué le contrat passé entre la région de la Réunion et un loueur. De 1 M¤ en 2006, la gestion de la flotte était passée à 3,9 M¤ en 2012. Reste que ce mode de gestion, très prisée des TPE et PME, est de plus en plus utilisé par les grandes ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant