La LNR ne veut pas entendre parler de contrats fédéraux

le
0
La LNR ne veut pas entendre parler de contrats fédéraux
La LNR ne veut pas entendre parler de contrats fédéraux

Interrogé mardi soir sur la possibilité d'employer certains des meilleurs joueurs sous contrats fédéraux, Paul Goze, le président de la LNR, a qualifié cette idée de déclaration de guerre...

Bonne ambiance entre la Ligue et la Fédération quelques jours après la débâcle des Bleus face à la Nouvelle-Zélande. Lundi, Pierre Camou, le président de la Fédération française de rugby (FFR), avait annoncé vouloir soumettre l’idée à la Ligue Nationale de rugby (LNR) de la mise en place de contrats fédéraux. A l’image notamment de ce qui se fait actuellement avec la Nouvelle-Zélande notamment. Une idée balayée d’un revers de manche par Paul Goze, le président de la LNR. Et même plus : « Pour moi, c'est un "casus belli". Ces contrats sont complètement irréalistes, a affirmé l’ancien président de Perpignan à l’AFP mardi. Soit ils s'appliquent à 4-5 joueurs et ça ne changera rien pour le XV de France, soit c'est à plus de joueurs mais, à ce moment-là, expliquez-moi ce que ces joueurs feront toute la saison, ils ne joueront pas ? »

Goze n’accepte pas certaines critiques

« La Ligue est tout à fait prête à discuter, a cependant tenu à préciser Paul Goze. Mais on ne peut pas mettre en péril ce qui marche le mieux dans le rugby français (ndlr : sous-entendu le Top 14). (…) Les intérêts des clubs et du XV de France ne sont pas incompatibles. C’est pour ça qu'il faut trouver un compromis. » Un compromis mais pas question pour le président de la Ligue d’accepter les critiques stipulant que le championnat français est coupable des mauvais résultats des Bleus sous l’ère Philippe Saint-André : « Remontez dans vos archives. Ça fait 20 ans qu'après chaque défaite on accuse le championnat. Ça devient plus que pénible. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant