La livre victime d'un "flash crash", une transaction annulée

le
0
    LONDRES, 7 octobre (Reuters) - La livre a fait un plongeon 
en quelques minutes vendredi vers ses plus bas niveaux depuis 31 
ans, un mouvement qualifié par les traders de "flash crash", qui 
a provoqué une avalanche de ventes automatiques laissant la 
devise en passe d'accuser sa pire semaine depuis le vote en 
faveur du "Brexit" le 23 juin. 
    La devise a été sous pression presque toute la semaine dans 
la crainte croissante que Londres opte pour un "Brexit dur" qui 
placerait la question migratoire devant les avantages 
commerciaux et l'accès au marché unique européen.   
    Vendredi, la devise britannique a chuté de quelque 10% en 
quelques secondes, passant d'environ 1,2600 à 1,1378 dollar 
 GBP=D4  dans un volume faible sur les marchés asiatiques. 
    Toutefois, Thomson Reuters, qui possède la plate-forme de 
courtage changes RTSL, a fait rapidement savoir qu'une 
transaction avait été annulée et qu'en conséquence, le plancher 
du jour pour la livre était relevé à 1,1491 dollar, représentant 
une baisse de 9% et demeurant un plus bas depuis 1985.     
    La devise a ensuite récupéré une grande partie de ses pertes 
et était en repli de 1,63% à 1,2409 dollar vers 09h15 GMT.  
    La faiblesse de la livre soutient la Bourse de Londres 
 .FTSE  qui surperforme nettement les autres marchés européens 
avec un gain 0,95% à 7.066,30 points à ce stade de la journée.  
 
 (Anirban Nag et Vidya Ranganathan, Juliette Rouillon pour le 
service français, édité par Wilfrid Exbrayat) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant