La livre sterling fait le yoyo, les investisseurs tentent d'anticiper la décision de la BoE

le
0

(AOF) - La livre sterling a connu une journée agitée, sans que le Brexit n'y soit pour quoi que ce soit. Si les tensions restent vives entre Bruxelles et Londres sur les conditions de leur divorce, c'est surtout l'avenir de la politique monétaire de la Banque d'Angleterre (BoE) qui a, ce mardi, fait réagir les investisseurs du marché des changes. Ce matin, la livre sterling a été soutenue par la publication d'un chiffre de l'inflation qui, s'il est ressorti en ligne avec les attentes à 3%, n'en corrobore pas moins le scénario d'un relèvement des taux d'ici la fin de l'année.

Au plus haut depuis mars 2012, l'inflation a accéléré par rapport à août (+2,9%).

Mais, en début d'après-midi, deux membres de la BoE, dont le gouverneur adjoint Ramsden, ont ravivé les doutes quant à un possible relèvement de taux début novembre. La prochaine réunion aura lieu le 2 novembre. Dave Ramsden ne juge pas, contrairement à une grande partie du comité de politique monétaire de la BoE, qu'une hausse des taux est indispensable dans les prochains mois - ce qui est la position officielle de la BoE dans sa dernière communication - estimant que les signes d'une pression inflationniste ne sont pas encore assez clairs.

En fin d'après-midi, la livre sterling fléchissait de 0,23% à 1,1206 euro.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant