La livre sterling et l'euro souffrent surtout du flou qui entoure le Brexit, observe Quilvest AM

le
1

(AOF) - L'euro et la livre sterling souffrent de la grande confusion qui entoure le Brexit, ses modalités et ses conséquences. "Nous sommes dans une situation politique qui sort de l’ordinaire, puisque le résultat du vote ne conduit pas à une situation explicite, avec un vainqueur qui acte sa victoire et va de l’avant pour concrétiser ses idées. Le Royaume-Uni joue au contraire la montre, tardant à déclencher l’article 50 du Traité de Lisbonne, alors que la dissonance des voix politiques rend le processus de sortie très flou", analyse Lieven Jacobs, Directeur de la gestion chez Quilvest AM.

De son côté, le positionnement de l'Europe a aussi évolué ces dernières heures, avec un discours un peu plus clément à l'égard du Royaume-Uni, note le gestionnaire d'actifs. Cette inflexion a un impact sur le comportement de la monnaie unique, les investisseurs interprètent ces signaux politiques comme des facteurs de fragilisation pour le marché unique et sa devise.

Le recul de la livre sterling a une conséquence économique directe pour le Royaume-Uni puisqu'il surenchérit le prix des produits importés. Ainsi, le pouvoir d'achat des ménages risque d'être pénalisé et l'incertitude qui entoure la sortie du pays de l'Union devrait inciter les entreprises à ajourner leurs investissements.

"Les investisseurs sont attentistes compte tenu d'une double incertitude, entre la redéfinition des relations économiques avec l'Europe, un processus qui prendra des mois, et le manque de visibilité concernant le futur gouvernement qui émergera au Royaume-Uni. Cela pèse sur la livre sterling qui risque de perdre de son statut", ajoute Lieven Jacobs chez Quilvest AM.

Pour l'Europe, l'impact économique est plus dilué mais le risque politique est important. "L'évolution de l'euro dans les prochaines séances dépendra en grande partie de l'attitude des dirigeants européens", conclut le gérant.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • talabard il y a 6 mois

    Souffrir, donc baissent... pourtant les banques centrales semblent plutôt se battre pour affaiblir leurs monnaies en ce moment !!!