La livre pourrait chuter de 11% en cas de Brexit-Goldman Sachs

le
0
    NEW YORK, 15 juin (Reuters) - La livre sterling pourrait 
perdre 11% de sa valeur en données pondérées des échanges face à 
un panier d'autres devises de pays développés si les électeurs 
britanniques se prononcent le 23 juin pour la sortie de leur 
pays de l'Union européenne, montre mercredi une nouvelle étude 
de Goldman Sachs. 
    Les analystes de la banque ajoutent que l'euro pourrait se 
déprécier de 4%  EUR=  en cas de "Brexit", une hypothèse jugée 
dommageable pour l'économie de l'ensemble de l'Europe. 
    Ces prévisions sont moins pessimistes que les précédentes 
puisque début février, la banque d'affaires américaine avait 
évoqué la possibilité d'une chute de 15% à 20% du sterling.  
    Des sondages d'opinion récents ont donné des résultats 
contradictoires quant à l'issue du référendum du 23 juin sur 
l'avenir du Royaume-Uni au sein de l'Union européenne. Au vu des 
paris pris sur le résultat du vote, la probabilité implicite 
d'une victoire des partisans du maintien dans l'UE est de 62%, 
selon la société spécialisée Betfair. 
    Mercredi, la livre sterling s'est appréciée de 0,6% face au 
dollar à 1,4204 dollar  GBP=  et de 0,2% face à l'euro à 79,25 
pence  EURGBP= . 
    Les analystes de Goldman Sachs ajoutent que si les cambistes 
devaient vendre la livre et l'euro en réaction à un Brexit, ils 
se reporteraient sur des devises considérées comme moins 
risquées, comme le yen, qui pourrait prendre jusqu'à 14%  JPY=  
face aux devises des autres pays du Groupe des 10, le franc 
suisse, qui pourrait s'apprécier de 8%  CHF= , ou la couronne 
norvégienne, qui pourrait monter de 3%  NOK= . 
      
 
 (Richard Leong; Marc Angrand pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant