La liste sans fin des vices du maire de Toronto

le
0
Le populiste Rob Ford semble résister à toutes les pressions alors que les révélations sur ses moeurs débridées s'accumulent.

Rob Ford, le maire de Toronto, est un fumeur de crack. Questionné par un conseiller municipal mercredi, il l'a finalement admis. Ses ennuis avaient commencé en mai dernier, lorsqu'il riait aux éclats dans une vidéo avec des dealers de drogue. Le film, qui dure quelques minutes, a longtemps disparu, mais il est revenu le hanter cet automne, quand la police a retrouvé l'enregistrement.

Une autre vidéo, plus récente, montre Ford proférant des menaces de mort à l'encontre d'un inconnu. S'il a déjà été accusé de harcèlement sexuel par une politicienne torontoise, une dénonciation assez courante au Canada, des documents policiers révèlent désormais qu'il a été vu dans son bureau de la mairie en compagnie d'une prostituée nommée Alana.

La liste des accusations est longue. Lorsqu'il ne conduit pas sa voiture ivre, une bouteille de ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant