"La Liste", réponse française aux guides gastronomiques anglo-saxons

le
0
    par Raphael Bloch 
    PARIS, 12 décembre (Reuters) - La France compte parmi les 
pays les mieux représentés dans la "Liste des mille restaurants 
d'exception à travers le monde", un "classement des classements" 
gastronomiques réalisé par une association française avec le 
soutien du Quai d'Orsay pour répondre à l'influence croissante 
des guides anglo-saxons.  
    "La Liste" édition 2015, dont le premier palmarès complet 
sera dévoilée le 17 décembre en présence du ministre des 
Affaires étrangères Laurent Fabius, est dominée par un 
établissement suisse, Le Restaurant de l'Hôtel de Ville, à 
Crissier, près de Lausanne.  
    Mais trois restaurants français figurent dans le top 10: Guy 
Savoy à Paris (4e), la Maison Troisgros à Roanne (8e) et 
l'Auberge du Vieux Puits à Fontjoncouse, dans l'Aude (9e). Le 
restaurant de Joël Robuchon à Tokyo se classe lui à la dixième 
place. 
    "Il manquait un classement objectif sur la situation de la 
gastronomie mondiale", a expliqué à Reuters Philippe Faure, 
président de l'association Les Tables des cinq continents, à 
l'origine de cette initiative. 
    Le projet de "La Liste" était l'une des propositions 
formulée en juin par le Conseil de promotion du tourisme et 
retenue par le ministère des Affaires étrangères dans le cadre 
de son plan visant à faire franchir à la France le cap des 100 
millions de touristes étrangers en 2020. (voir  ID:nL5N0YX2EO ) 
    Pour ses promoteurs, qui n'ont pas touché d'argent public 
pour son élaboration, l'objectif du "guide des guides" est avant 
tout d'introduire davantage de transparence dans les classements 
internationaux et de rassurer sur la qualité de la gastronomie 
française, au risque cependant d'être soupçonnés de partialité. 
    La méthode de classement de la liste, conçue comme un 
agrégateur de données, consiste à compiler et harmoniser les 
évaluations de tous les guides et avis en lignes existants dans 
le monde pour faire émerger les mille meilleurs restaurants de 
la planète. 
    "Nous n'avons retenu que des critères objectifs puisque les 
paramètres qui ont été retenus sont planétaires et ont été 
appliqués pour tous les établissements", a justifié Philippe 
Faure, par ailleurs président délégué du Conseil de promotion du 
tourisme. 
    Globalement, le Japon, la France et les Etats-Unis sont les 
pays les mieux représentés dans ce nouveau "classement de 
classements", avec respectivement 127, 116 et 97 établissements. 
    La Chine (73), l'Espagne (58) et l'Allemagne (54) sont 
également bien positionnées dans ce classement élaboré à partir 
d'une base de quatre milles restaurants référencés dans près de 
200 guides internationaux (Gault-Millau, Michelin) reconnus par 
150.000 restaurateurs présents dans 90 pays. 
     
    UNE ESPECE DE FRENCH BASHING 
    Les principaux critères de sélection des établissements, 
notés sur une échelle de 1 à 100 points, sont la qualité du 
repas, le service, le cadre et la cave des vins.  
    Le Restaurant de l'Hôtel de Ville, à Crissier, qui domine 
donc le palmarès 2015, a obtenu une note légèrement supérieure à 
82 points, alors que le 1000e est crédité d'une note d'un peu 
plus de 55 points. 
    Chose nouvelle, ce classement a également été réalisé grâce 
à la compilation des notes attribuées par les sites 
participatifs (TripAdvisor, Yelp, L'Internaute), les classements 
alternatifs, les blogs et les publications de presse influents, 
qui devraient compter pour 25% du classement des établissements. 
    "La Liste"  devrait se présenter sous la forme d'un site 
internet traduit en plusieurs langues, "laliste.com".  
    Ce travail était "important parce que ce guide des guides au 
plan mondial n'existait pas jusqu'à présent", a expliqué 
Philippe Faure, soulignant la subjectivité de certains guides. 
    "Nous sommes partis de l'idée qu'il manquait peut-être un 
classement objectif sur la  situation de la gastronomie 
mondiale. Où en est-la gastronomie française ? Est-ce vraiment 
un déclin ? Parce qu'il y a quand même une espèce de french 
bashing", a-t-il expliqué. 
     "Les classements (ndlr, internationaux) ne sont pas 
toujours transparents, pas toujours objectifs et les biais qui 
existent conduisent, on le constate, à une dégradation de 
l'image de la gastronomie française", a dit Florian Escudié, 
conseiller de Laurent Fabius sur les questions liées au 
Tourisme.  
    Dans son édition 2015, le classement britannique "50 Best 
Restaurants", régulièrement accusé de négliger les 
établissements tricolores, n'a retenu ainsi que cinq restaurants 
français, le premier, le Mirazur à Menton, ne figurant qu'à la 
onzième place. 
    "Nous n'avons pas la prétention d'avoir tous les restaurants 
de la planète, a précisé toutefois Philippe Faure, il peut nous 
en avoir échappés, mais on les aura l'année prochaine." 
 
 (édité par Henri-Pierre André) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant