La liste noire des appels surtaxés à éviter

le
0
L'association 60 millions de consommateurs dresse la liste des annuaires qui renvoient vers des numéros surtaxés sans avertir les professionnels concernés.

La pratique est insidieuse mais répandue. Les annuaires en ligne qui renvoient vers des appels surtaxés fleurissent sur la toile d'après 60 millions de consommateurs. Pour aider les internautes à se repérer l'association de consommateurs a dressé une liste (non exhaustive) des annuaires du web à éviter.

infographie, résultats, élections partielles, Front national, Brignoles

Le principe est simple: les internautes qui cherchent les coordonnées d'un professionnel via les moteurs de recherche peuvent être orientés vers des numéros payants. Les dits numéros sont ensuite censés assurer la mise en relation avec le professionnel, au prix d'un appel surtaxé.

Problème, le professionnel concerné n'est pas tenu au courant de ce «service». Et face à l'envolée de ces pratiques, l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a décidé d'agir. Depuis le 1er juillet 2013, le gendarme des télécoms a interdit d'affecter un numéro surtaxé «à une personne physique ou morale [...] sans avoir recueilli, préalablement et de manière explicite [...] son consentement pour être jointe par un tel numéro».

Ces sites, qui ont en quelque sorte inventé l'annuaire payant, présentent des «risques de tromperie de l'internaute», pointe également l'Arcep. Mais en dépit de ces interdictions, ces pratiques se poursuivent. «Même le site du quotidien gratuit 20 Minutes et celui de la radio RTL hébergent aujourd'hui encore l'un de ces annuaires piégés», souligne 60 millions de consommateurs.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant