La Ligue arabe tente la diplomatie en Syrie

le
0
Les Européens invitent l'ONU à soutenir le nouveau plan, qui appelle el-Assad à s'effacer.

Après les menaces d'envoi de troupes arabes en Syrie, place à la diplomatie. La nouvelle initiative, adoptée dimanche par la Ligue arabe, vise à «un départ du régime syrien de manière pacifique», selon Hamad Ben Jassem, le ministre des Affaires étrangères du Qatar, qui dirige le comité ministériel de l'organisation panarabe. On est loin du ton guerrier de l'émir du Qatar, qui appelait au déploiement de soldats en Syrie, il y a dix jours seulement, pour forcer Bachar el-Assad à stopper la sanglante répression contre son peuple.

Pourquoi ce nouveau ton? Sur le fond, rien n'a changé. Les pays arabes réclament toujours le départ du raïs syrien. Leur initiative appelle el-Assad à déléguer «des prérogatives au vice-président», Farouk al-Sharaa, figure sunnite bien connue en Occident. Son appartenance à la communauté majoritaire en Syrie et dans le reste du monde arabe doit permettre d'apaiser les craintes de ces deux composantes. Al-Sharaa devrait «traiter avec

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant