La Ligue arabe se divise sur la Syrie

le
0
Un observateur a dénoncé ce week-end la présence de snipers à Deraa, avant d'être contredit par son propre chef.

La mission d'observation de la Ligue arabe en Syrie semblait dimanche s'acheminer vers un constat d'échec, moins d'une semaine après son arrivée. L'acte de décès a été dressé au sein même de l'organisation panarabe par l'une de ses émanations, le Parlement arabe. Son président a ouvertement demandé le retrait des observateurs, au grand embarras du secrétariat général. Sur le terrain, la mission est menacée d'implosion par son propre chef, le très contesté général soudanais Mohammed al-Dabi.

Renonçant à sa promesse de garder le silence, après ses premières déclarations, jugées prorégime, Mohammed al-Dabi a carrément contredit samedi l'un de ses hommes. Ce dernier avait dénoncé l'utilisation de snipers (tireurs embusqués) à Deraa, foyer de la contestation. «Nous avons vu des snipers de nos propres yeux, s'est exclamé l'enquêteur dans une vidéo diffusée samedi sur YouTube. Nous allons demander au gouvernement de les retirer immédiatement.»

Le général

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant