La Ligue arabe offre un nouveau délai à Damas

le
0
L'organisation donne trois jours au régime de Bachar el-Assad pour arrêter la répression faute de quoi des «sanctions économiques» seront prises. À Damas, les ambassades des Emirats et du Maroc ont été prises pour cible.
o La Ligue arabe offre un nouveau délai au régime

Selon l'Associated Press, l'organisation a comme prévu enteriné mercredi la suspension de la Syrie, décidée samedi dernier. La Ligue arabe a également donné trois jours au régime de Bachar el-Assad pour arrêter la répression et autoriser l'envoi d'observateurs sur son territoire. Cette délégation de la Ligue arabe serait chargée de veiller au respect des différentes dispositions du plan de sortie de crise, accepté par la Syrie le 2 novembre. Ce délai de 72 heures passé, l'organisation menace Damas de «sanctions économiques». La Syrie a pour le moment fait mine d'accepter ce plan, mais sans le mettre en application, hormis la libération d'un millier de détenus.

«Nous ne voulons pas parler d'une tentative de la dernière chance parce que je ne veux pas que cela ressemble à un ultimatum», a déclaré le premier ministre qatari Hamad Bin Djassim al Sani à la presse, «mais nous sommes proches de la fin conce

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant