La Ligue arabe ne s'engage pas sur des frappes aériennes en Libye

le
0

LE CAIRE, 18 août (Reuters) - La Ligue arabe a promis mardi de soutenir militairement le gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale mais ne s'est pas engagée officiellement à mener des frappes aériennes contre ses adversaires islamistes. Dans un communiqué publié à l'issue d'une réunion au Caire, les ministres conviennent de la nécessité d'une "stratégie arabe" pour lutter contre le groupe Etat islamique (EI), qui gagne du terrain en Libye, sans autre précision. Samedi, le gouvernement basé à Tobrouk, dans l'est de la Libye, depuis la prise de Tripoli par une alliance islamiste l'an dernier, avait réclamé des frappes aériennes arabes contre les djihadistes de l'EI dans la ville de Syrte, sur la côte méditerranéenne. Le chef de la diplomatie libyenne, Mohamed Dayri, a réitéré cette demande mardi devant ses collègues arabes en soulignant que l'armée gouvernementale ne dispose que de deux avions de chasse. Mais d'après son communiqué, la Ligue arabe n'a pris aucune décision officielle en ce sens, se contentant de souligner l'urgence d'une stratégie concertée. (Omar Fahmy; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant