La Ligue arabe ménage Bachar el-Assad

le
1
Le premier rapport des observateurs renvoie dos à dos le régime et les insurgés.

Le premier résultat de la mission de la Ligue arabe en Syrie ne devrait pas rassurer ceux qui l'accusent de tiédeur. Après avoir lu le premier rapport des observateurs, arrivés le 26 décembre en Syrie, le comité ministériel chargé du dossier syrien, réuni dimanche au Caire, renvoie dos-à-dos les forces de sécurité du régime et l'embryon d'«armée libre» formée de déserteurs. La résolution «appelle le gouvernement syrien et tous les groupes armés à stopper immédiatement tous les actes de violence». La formule devrait réjouir le président Bachar el-Assad, qui se dit victime de «gangs armés».

La Ligue arabe préconise la poursuite de la mission mais, autre déception pour les opposants, sans demander le renfort d'experts de l'ONU, comme le souhaitait aussi l'émir du Qatar. Le texte final se contente de réclamer «l'assistance technique» des Nations unies.

Descriptions prudentes

Les observateurs condamnent toutefois la Syrie pour n'avoir pas tenu ses engagement

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mjjmimi le lundi 9 jan 2012 à 06:08

    Fallait pas s'attendre à autre chose que ces positions sybilines de la part de la ligue Arabe. Indécrotables!