La Ligue arabe divisée sur une intervention occidentale en Syrie

le
0
Deux camps s'affrontent au sein de l'organisation, réunie vendredi au Caire. L'Arabie saoudite, en tête des partisans d'une opération étrangère, peine à convaincre les défenseurs d'Assad comme l'Algérie.

Correspondante au Caire

En désaccord sur la question syrienne, les pays arabes hésitaient encore, ce dimanche soir, à adopter une résolution condamnant Bachar el-Assad et soutenant une éventuelle intervention militaire en Syrie. En marge des tergiversations occidentales, les ministres des Affaires étrangères des États membres de la Ligue arabe ont entamé leurs discussions au Caire, dimanche à 18 heures, en vue de sanctionner fermement ou non le pouvoir de Damas. Le 27 août, ils avaient préalablement dénoncé un «crime horrible mené avec des armes chimiques internationalement interdites» dont «l'entière responsabilité» revenait au régime syrien. Ils avaient alors demandé que les auteurs, des «criminels de guerre», soient présentés devant la justic...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant