La Ligue arabe critique le projet de présidentielle en Syrie

le
0
LE SCRUTIN PRÉSIDENTIEL DU 3 JUIN EN SYRIE CRITIQUÉ PAR LA LIGUE ARABE
LE SCRUTIN PRÉSIDENTIEL DU 3 JUIN EN SYRIE CRITIQUÉ PAR LA LIGUE ARABE

LE CAIRE (Reuters) - Organiser une élection présidentielle en Syrie alors que la guerre civile continue de faire rage va seulement contribuer à saper les efforts internationaux en vue de parvenir à un règlement du conflit, a déclaré mardi la Ligue arabe.

Le régime syrien a annoncé lundi qu'une élection présidentielle aurait lieu le 3 juin. Bachar al Assad, dont la famille est au pouvoir depuis 1970, n'a pas encore annoncé sa candidature mais les signes en ce sens ont déjà commencé à fleurir à Damas.

"Cette initiative pourrait geler les efforts réclamés en faveur de négociations approfondies dans le but de parvenir à une solution politique à la crise syrienne", a réagi Nabil el Arabi, secrétaire général de la Ligue arabe, dans un communiqué.

L'Onu et la Ligue arabe ont tenté une médiation conjointe mais les discussions sous leurs auspices à Genève entre le régime syrien et des représentants de l'opposition se sont conclues sans accord en février.

"Dans les faits, des élections justes, démocratiques et crédibles ne peuvent pas avoir lieu au milieu de la tragédie humanitaire que vivent les enfants du peuple syrien (...) et avec plus de six millions de Syriens sans toit", a dit Nabil el Arabi.

(Yasmine Saleh; Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant