La Ligue 1 s'est faite belle

le
0
La Ligue 1 s'est faite belle
La Ligue 1 s'est faite belle

En l'honneur de la journée de la femme, la Ligue 1 s'est parée de ses plus beaux atouts : rivière de buts et cartons rouges à foison. Monaco s'impose (3-1) et reste dans la roue des leaders, tandis que Metz s'incline à Rennes (1-0) et dit probablement adieu à mademoiselle L1.

  • Bastia/Nice : 2–1 Buts : G.Gillet (26è), G.Sio (68è) // Carlos Eduardo (18è)
    Dans un duel qui sent bon le Sud et la chaleur, le public de Furiani est en transe. À tel point qu'un reste de fumigène est lancé sur la pelouse au moment où Nice s'apprête à tirer un corner. Une perte de temps qui punit Bastia, puisque quand le coup de pied de coin est finalement tiré, c'est Carlos Eduardo qui effleure le cuir du crâne et ouvre le score. Mais au jeu de la forte tête, Gillet montre qu'il a aussi du répondant. Boudebouz dépose un coup franc sur la tête du milieu de terrain, qui trompe un Hassen dont les mains sont bien glissantes. Nice finit même la première période sur une pente savonneuse, puisque la semelle de Puel vient faire connaissance avec la jambe de Palmieri. Résultat, c'est un carton rouge direct pour le fils de. S'il ne l'était pas assez, le stade s'enflamme un peu plus sur la double double roulette de Boudebouz. Inspirés par leurs supporters, l'Algérien et Danic allument chacun un pétard des 20 mètres, mais Hassen a enfin la main ferme. Le jeune portier ne peut toutefois rien sur Sio, parti comme une fusée dans le dos de la défense niçoise, et qui allume le gardien azuréen. La rencontre est finalement arrêtée, pour un dégagement à deux balles d'Hassen. Comprendre, au moment de faire son renvoi, un autre ballon est envoyé par le public dans la surface du Niçois. M. Fautrel, qui avait prévenu lorsque ce même événement avait déjà eu lieu quelques minutes auparavant, décide alors de mettre le match en pause pour quelques instants. Quand le jeu reprend, Diawara pète les plombs et casse sa manette, ou plutôt Peybernes, d'un coup de coude bien senti. Nice termine à 9, et Bauthéac finit même avec un bel œil de pigeon. Dommage que la déconnexion sauvage ne soit pas possible en Ligue 1.

  • Caen/Bordeaux : 1–2 Buts : S.Privat (72è) // D.Rolán (69è, pen 90è+5)
    Opposé à la meilleure écurie de 2015, c'est pourtant Bordeaux qui prend le contrôle de la route. Sala manque à Caen, qui ne parvient pas à garder son allure des dernières semaines. Prêté par Bordeaux, l'Argentin ne peut en effet pas prendre part à la rencontre. Sans son pilote habituel, le bolide normand marche au ralenti, et finit par caler quand Nangis oublie de freiner et manque de percuter violemment Khazri. Une embardée...




  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant