La ligne sociale-démocrate inquiète au PS

le
0
Certains socialistes aimeraient plus de « marqueurs de gauche » de la part du gouvernement.

Depuis lundi, et les premiers v½ux radiotélévisés de François Hollande, les communiqués imprimés Rue de Solferino se ressemblent comme des gouttes d'eau. Au PS, on ne trouve pas de mots assez flatteurs pour louer la rentrée du gouvernement. Le premier secrétaire, Harlem Désir, vantait lundi les «v½ux de combat» de François Hollande.

Jeudi, jour du premier Conseil des ministres et du cap fixé par Jean-Marc Ayrault pour les mois à venir, le parti majoritaire s'ébaudissait devant cette mobilisation «pour combattre la crise». «La feuille de route déclinée par le premier ministre aura le soutien actif et constant du PS, de ses élus et de ses militants qui savent que le redressement du pays est leur tâche historique», écrivait encore le PS. Pas moins.

Voilà pour le discours officiel. Mais dans les coulisses de la Rue de Solferino, ou au fin fond des cir...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant